Généalogies des familles Goul(l)in

 

Histoire généalogique
des Goullin depuis l'an 1450

Les ouvrages écrits par les Goullin et déposés à la BNF

Les Goul(l)in des Antilles

Les autres GOUL(L)IN de la région du Pays de Retz


"D'azur au croissant d'argent accompagné de trois merlettes du même, au chef d'or "
Géographie des familles Goul(l)in


Sources sur la généalogie des Goullin

Les GOUL(L)IN de St Domingue

Les GOU(L)LIN  de Provence

Les autres GOUL(L)IN non rattachés

Goullin des USA

Retour au sommaire - Return to the summary

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire généalogique des Goullin depuis 1450 

Nicolas GOULLIN de Bois-de-Céné, né vers 1450, époux vers 1475 de Marguerite CAVOLEAU dont descend probablement Jean GOULLIN (qui suit).

- Jean Goullin (I) - [Sosa n° 8192] - Né vers 1525-1530, Maître : notaire ? Marié avec ? ?, dont :

1°) Jean (II) Goullin, sieur de La Tour (mars 1628), décédé entre 1625 et 1628, notaire en cour laye (mars 1633), marié avec Jeanne Bossis, décédée avant 1620, dont :
- Jean, né le 6 juin 1608, notaire en cour laye, notaire de la châtellenie de Rocheservière (relation en 1667, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), avec Jeanne Thibaut, servante de Jean Goullin).

 2°) Marie Goullin, décédée entre 1606 et 1607, mariée entre 1593 et 1596 avec Jean Bourcier, décédé entre 1648 et 1657, notaire en cour laye (1626) de la châtellenie de Rocheservière, dont :

- Denise.

- Michel, né le 15 août 1601, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Louise, née vers 1603, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée avec Clément Guillon.

- Jeanne, baptisée le 8 octobre 1604, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- René, né(e) vers 1606, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

3°) Jean (III) Goullin, qui suit.

4°) Julienne, née avant 1597, sans postérité connue

5°) Ozanne Goullin, décédée après 1608, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), avec Jean Lardeau, dont

- Ozanne, baptisée, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Gilles. Marié avec Marie Chobellet. puis Mariée avec Jean Gicqueau, décédé après décembre 1608, dont :

- Jean, décédé entre 1633 et 1634, sergent en cour laye. Marié avec Jeanne Dugast, décédée après 1634, dont :

o André, né vers 1616.

o Louise, née en 1618, baptisée le 30 décembre 1618, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Marie, née en 1621, baptisée le 19 août 1621, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Toussaint, né en 1623, baptisé le 1er novembre 1623, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Jean, né en 1633, baptisé le 28 mars 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée)

 

Deuxième génération

Jean (lll) Goullin - Jean le cadet - Jehan Goullin - [Sosa 4096] - né vers 1555 - " Décédé en octobre 1604 à l'âge de peut-être 49 ans, troisième enfant de Jean (l) Goullin, Marié avant 1585 avec Louise Lardeau +1607/, " vivant en juin 1604 mais décédé avant novembre 1604, dont :

1°) Gilles Goullin, décédé après 1635, marié avec Marguerite Roquet, dont :
- Françoise, née le 23 août 1611, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

2°) Catherine Goullin, décédée avant mars 1624, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée en 1599 avec Etienne Dugast, décédé entre 1629 et 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont :

- Ozanne mariée avec Philbert Guibreteau, décédé après 1675, dont

o Martin, né en 1630, baptisé le 28 février 1630, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Jeanne, baptisée le 5 février 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée),

mariée avec Jean Arnaud, décédé avant 1er septembre 1711.

o Louis, né en 1638, baptisé le 20 janvier 1638, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Marie, née en 1639, baptisée le 22 avril 1639, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Jacques, baptisé(e) le 9 septembre 1604, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

 3°) Michel (l) Goullin, qui suit.

 

Troisième génération

Michel Goullin (l) - [Sosa 2048], Notaire à St-Philbert-de-Bouaine " Né vers 1580 - " Décédé entre le 8 juin 1611 et 1618", marié avec Françoise Henry +/1601 (habitent Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont :

1°) Jean (IV) Goullin, qui suit

2°) Julien Goullin, notaire en cour laye de Saint-Colomban et de l'abbaye de Villeneuve (Les Sorinières Loire Atlantique) cité 1618-1619, marié avec Guillemine Chiron, décédée le 15 novembre 1636, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont :

- Gabriel, né en 1632, baptisé le 23 janvier 1632, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Françoise, née en 1635.

- Jeanne, née en 1636, baptisée le 14 novembre 1636, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

Notes :.Julien et Guillemine habitent Saint-Colomban (44) mais retournent à St-Philbert-de-Bouaine (85) en 1635 avant le décès de l'épouse

3°) Françoise Goullin, mariée entre 1634 et 1637 avec Jean Fleury, dont :

- Clément, né en 1637, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Marie, née le 9 novembre 1639, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

4°) Julien Goullin, marié entre 1615 et 1619 avec Catherine Charrier, dont :

- Marie, née en 1619, baptisée le 29 septembre 1619, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

 

Quatrième Génération

Jean (IV) Goullin - [Sosa 1024] - Sieur de la Métellerie, Co-Seigneur de la Tribouille, notaire de duché de Retz à Legé,

notaire en cours Laye - né vers 1610 ? - décédé avant 1673, marié avec Julienne Fleury, dont :

o Julienne 1620

o Jean (V) 1623

o Perrine GOULLIN marié vers 1630 avec Jeanne Charrier ca 1615 [Sosa 1025] qui suit :

 

 

Numérotation d'Aboville à partir de Jean GOULLIN

Cette méthode réservée aux généalogies descendantes permet à la simple lecture du nombre de chiffres de déterminer le degré séparant une personne de son ancêtre originel ; elle permet aussi de déterminer l'ordre de naissance dans les fratries successives, l'aîné en ligne directe au 4e degré ayant par exemple la numérotation 1-1-1-1 .

 

Cinquième Génération

1 Perrine GOULLIN, né vers 1600, époux de Jeanne CHARRIER . Il a eu au moins un fils Nicolas GOULLIN (qui suit). 

Il est à noter que les GOULLIN vivait dans le Pays-de-Retz au 17e siècle en même temps qu'une autre famille les RAINGEARD qui viendrait de l'Est de la France, mais cette "tradition" n'est pas certaine pour l'instant (voir la généalogie des autres GOULLIN non rattachés pour les liens avec cette famille Raingeard). Précisons que le patronyme Ringeard est d'origine germanique, Ringhard (hring = anneau / hard = dur) avec un dérivé "Ringard" surtout porté en Picardie (Pas-de-Calais et Somme) et une version "Ringeard" portée essentiellement en Loire-Atlantique et en Vendée. Mais d'après Charles Raingeard de la Blétière "ce patronyme pourrait également provenir de "Rhein Hart" signifiant "gardien du Rhin.

Ajoutons que de 1543 à 1550 (année de son décès), la ville de Nantes a eu comme évêque Jean de Lorraine (né en 1498, fils du duc René II de Lorraine, élevé au rang de cardinal à l'âge de 19 ans, par ailleurs évêque de Toul, Narbonne et Albi) et surtout frère de Louis de Lorraine celui qui a anobli le 23 décembre 1522 Jean GOULIN (originaire de St Dizier-en-Perthois) lequel est l'aïeul présumé des GOULIN de Champagne et de Lorraine.


  

(Return to the top)

 

 

 

 

Sixième Génération

1-1 Nicolas GOULLIN, fils de Jean GOULIN epx CHARRIER, né en 1635 à Machecoul et décédé dans la même ville en 1705 (selon l'Abbé Le Clainche, Nicolas Goullin serait mort en 1699. Il est dit aussi qu'André avait 18 ans à la mort de son père (1); donc soit Nicolas est mort vers 1689, soit l'auteur s'est trompé d'une décade, et André avait 28 ans à la mort de son père. A noter qu'il n'est pas présent à l'enterrement de son fils Nicolas en juillet 1698 (3) . Il était effectivement mort lors du mariage de son fils André en 1701 (3). Mais, Pierre-Bénoni Goullin donne 1705 comme date de décès (4) Fils de Maître Jan Goullin (décédé avant 1673) et de honorable femme Janne Charier, de Legé, Notaire établi à Machecoul en 1664, Procureur du Pays de Retz

Nicolas GOULLIN épouse en premières noces vers 1670 :

Demoiselle Françoise Pouvreau : née vers 1650, décédée avant 1681 (absente lors du décès de Marie) dont il eut:

1°) André Goullin (1671-1729)

2°) Nicolas GOULLIN (né le 22 mars 1673 vers 23h, baptisé à Trinité-Machecoul le 24 mars 1673, Décédé probablement avant 1675) Parrain : Me Julien Pouvreau, Sieur de la Brosse, marraine Janne Charier, ayeule)

3°) Françoise GOULLIN (née et baptisée le 28 avril 1674 à Trinité-Machecoul) - Parrain : Me André Boucher, Sieur de L'Espinay, greffier de Machecoul; marraine :honorable femme Anne Pouvreau femme d'honorable homme Michel Girard. Elle épousera Mr Bossis, sieur de la Bossière

4°) Nicolas GOULLIN (baptisé le 25 juin 1675 à Machecoul-Trinité; décédé le 28 juillet 1698, inhumé le 29 à Trinité, près de la grande porte ) Parrain : noble homme Matthieu Bourgoigne, Sieur de la Rochebaron - Marraine : demoiselle Agnès Mosnier, femme de noble homme Julien Bodieu, Sieur des Plantis, médecin

5°) Marie GOULLIN (née le 24 novembre 1676, baptisée à Machecoul-Trinité le 25 novembre 1676, décédée en aoùt 1681 ) Parrain : noble homme Pierre Guillon, Sieur du Vignaud, Marraine : honneste fille Marguerite Prouveau.

 Puis Nicolas GOULLIN épouse vers 1682 en secondes noces Dame Anne Rousseau dont il eût :

6°) Marie Goullin (née le 22 aoùt 1683, baptisée à Machecoul-Trinité le 23 aoùt 1683)

Parrain : noble homme Pierre Fauveau, apothicaire; marraine : Dame Marie Rousseau, tante

7°) Jean Goullin (né le 15 décembre 1685, baptisé à Machecoul, Trinité le 16 décembre 1685)

Parrain : noble homme Michel Girard; Marraine : Jane Rousseau, Dame de Nous, tante.

Bibliographie :

1 -" Etudes historiques variées sur le pays de Retz ", publiées dans la presse locale, 1964-1970 in 4°-73. Abbé J.L. Le Clainche, p.75 : " (...) Le premier Goullin dont on trouve la trace, et qui nous intéresse, s'appelle Jean. Il est marié avec Jeanne Charrier. Il eut plusieurs enfants. Celui dont la descendance devait essaimer à Bourgneuf était Nicolas, qui naquit en 1635 et mourut en 1699.Il fut notaire et procureur à Machecoul. Il épousa en premières noces Françoise Pouvreau dont il eut cinq enfants, et en secondes noces Marie Rousseau, de Saint-Philibert-de-Bouaine, dont il eut un ou deux enfants. Il semble qu'il n'y eut qu'un fils à faire souche, les autres moururent en bas-âge. Ce fils André, avait 18 ans à la mort de son père.(...)"

2 - " Bourgneuf …jadis" Joseph Le Clainche. Imprimerie Lussaud, 85-Fontenay-le-Comte : "

(...) Nicolas Goullin (1635-1699), Procureur et notaire à Machecoul."

3 - Fonds Freslon

4 - Notice concernant la famille Goullin de Nantes, imp. Chantreau, Nantes, 1927

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

Famille POUVREAU

Julien Pouvreau, Sieur de la Brosse, du bourg de Fresnay (né vers 1620, mort vers 1709) a eu au moins les trois enfants qui suivent d'un premier mariage vers 1645 :

- Françoise Pouvreau, née vers 1650 (décédé vers 1676-1681), épouse vers 1670 Nicolas Goullin (# 1635 - 1699) Notaire établi à Machecoul en 1664, Procureur du Pays de Retz

- Anne Pouvreau, née vers 1654, décédée avant 1700 épouse de Michel Girard, notaire probablement à Machecoul. Ils sont déjà mariés en 1674. Michel Girard est qualifié de Noble homme en 1685. Il est vivant en 1701 et remarié avec "Jeanne Goullin" (?)

- Marguerite Pouvreau, née vers 1646, célibataire en 1676 année où elle sera la marraine de Marie Goullin, fille de Nicolas Goullin et Françoise Pouvreau et de Marguerite Pouvreau, fille de Julien et de Gabrielle Guibert (qui suit).

Puis les 6 enfants qui suivent d'un second mariage avec Gabrielle Guibert :

- Julien Pouvreau, Sieur de la Brosse (né le 4/9/1674, inhumé le 2/12/1688)

- Marie Pouvreau, née en 1671, épouse le 13/9/1688 Noble homme Guy Boucher, Sieur de Maisonneuve.

- Marguerite Pouvreau, née le 20/1/1676

- Jacqueline-Marie Pouvreau, née le 18/?/1678

- Anne Pouvreau, née le 1/8/1680

- Gabrielle Pouvreau, née le 5/9/1684 épouse de noble homme Jan Dayte, Sieur du Pin

 

 

 

 

 

 

 

Septième Génération

1-1-1 André GOULLIN de la Brosse en Fresnay (I), né à Machecoul vers 1670/71, fils de Nicolas Goullin (qui précède) et de Françoise POUVREAU. Il avait 18 ans à la mort de son père. Il a hérité la terre noble de la Brosse en Fresnay par sa mère (terre issue de l'héritage de son grand-père maternel Julien POUVREAU). Il a habité la maison "noble" de la Brosse à partir de 1709. Il est appelé Goullin, sieur de la Brosse en 1714. Il est décédé en 1729 (voir partage authentique du 9 juillet 1732).

Il a épousé en 1ères noces Charlotte GALLOT (fille du procureur fiscal de Machecoul). De ce premier mariage est né un fils Pierre GOULLIN de la Brosse (qui suit).

Il a ensuite épousé Claude SAUVAN dont il a eu deux enfants : André GOULLIN de la Brosse en Fresnay et Claudine GOULLIN (qui suivent).

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

Descendance d'André Goullin de la Brosse

Branche cadette
(sans descendant "Goullin" connu en l'an 2000)

Huitième Génération

 1-1-1-2 André GOULLIN de la Brosse (II), né à Machecoul le 20 octobre 1717, inhumé le 5 aoùt 1785 à Machecoul (Trinité), fils d'André GOULLIN de la Brosse et Claude SAUVAN (qui précèdent). 

Chef de la branche cadette, il était âgé de 12 ans à la mort de son père. 

Extrait de "Etudes historiques variées sur le Pays de Retz, publiées dans la presse locale 1964-1970 de l'Abbé Le Clainche Tome II p.64 : " ... il emprunta 2000 livres à l'hospice de Bourgneuf en 1745, et il éprouva beaucoup de difficultés à payer ses intérêts et à rendre le capital.Tous les ans, il comptait sur la vente de son blé, et celui-ci se vendait mal. La supérieure de l'hôpital, " la demoiselle et chère cousine " Mlle des Poislines, le relança à plusieurs reprises et alerta son demi-frère Pierre qui lui répondit : " Faites qu'il vous donne un contrat devant notaire puisque vous l'avez déjà prévenu; il ne se doutera pas que c'est moi qui vous le demande." Ce conseil ne montre pas de chauds sentiments fraternels. Ce n'est qu'en 1768 qu'André Goullin franchira cet emprunt."

Il était avocat au Parlement de Bretagne, mais nous ne savons pas quand il acheta sa charge au Présidial. Ses affaires devaient aller de mieux en mieux. Il acheta une maison à Nantes, rue du Bignon-Lestard, qu'il revendit.

A sa mort, il possédait sa maison d'habitation, place Bretagne à Nantes (salon, bureau, cuisine, six chambres), une maison de campagne, la Girerdrie, à Saint-Sébastien (bâtisse avec un étage achetée en 1774)," à une petite lieue de Nantes", et la maison de la Brosse à Fresnay; c'est donc lui qui possédait le domaine ancestral et il en portait légitimement le nom.

La Brosse était important comme domaine, mais la maison était petite: une chambre, une salle basse, une cuisine, si bien que lorsqu'il mourut, il était chez sa soeur Claudine, veuve de M.Leretz (ou Leray), retirée à Machecoul. Sa maison de Saint-Sébastien, achetée en 1774, était un peu plus importante puisqu'elle comportait un étage. Par contre, la maison de la place Bretagne était digne de sa charge : Salon, bureau,cuisine, six chambres, et sans doute celles de ses filles en plus.

Echevin de cette ville de 1753 à 1755, il y acheta une maison rue du Bignon-Lestard qu'il revendit plus tard. Il était membre de la confrairie du Saint-Esprit de Machecoul.

Il a épousé en 1ere noces demoiselle ??????? dont il a eu trois enfants : André GOULLIN  de la Brosse (qui suit) et deux filles.

Puis André GOULLIN de la Brosse a épousé en deuxièmes noces le 17 mars 1763 Anne Louise de LISLE 

"Mariage en la Chapelle du Bon Pasteur entre Me André Goullin de la Brosse , Avocat du Roi au Siège Présidial de Nantes, fils majeur de Noble homme André Goullin, Sieur de la Brosse et de Demoiselle Claude Sauvan, domiciliée en Saint-Vincent et Demoiselle Anne Louise de Lisle. Présent: Mathurin Bellabre, président sénéchal au siège présidial de Nantes, cousin germain maternel." (Sources : Fonds Freslon, Archives départementale de Loire Atlantique)

De ce second mariage dont il a eu huit enfants :

1) Anne-Marguerite Goullin, née le 18/3/1764 et baptisée le 19 mars 1764 à Nantes (Saint-Nicolas)

2) Anne-Claude Goullin, née le 19/6/1765 et baptisée le 20 juin 1765 à Nantes (Saint-Léonard)

3) André-Joseph Goullin, né et baptisé le 4 août 1767 à Nantes (Saint-Similien), inhumé à nantes (Saint-Similien) deux ans plus tard le 12 août 1769.

4) Marie-Françoise-Sophie Goullin, née le 14 novembre 1769 et baptisée 3 jours plus tard à Nantes (St Similien)

5) Jean-Baptiste-Louis Goullin, né le 29 mars 1771, baptisé le lendemain à Nantes (Saint Similien)

6) Henri-Claude Goullin, né le 14/2/1772 et baptisé le lendemain à Nantes (Saint-Similien)

7) Rose-Claire Mélanie Goullin, née le 13/11/1773 et baptisée le 14/11/1773 à Nantes (Saint-Similien)

8) Anne-Louise-Victoire Goullin, née le 22/8/1783 et baptisée le 23/8/1783 à Nantes (Saint-Similien)

(Sources : Fonds Freslon, Archives départementale de Loire Atlantique)

En 1780, il vendit sa charge pour 14 000 livres à Me Pierre Guillaume Henri GIRAUD sr du Plessis.

A sa mort, en 1785, André GOULLIN laissait 5 enfants vivants et mineurs. On peut lire dans le certificat de tutelle déposé le 20 août 1785 : Anne-Louise-Victoire Goullin (17 ans) étonnant, car elle serait née en 1783 selon le Fonds Freslon, Marie-Françoise-Sophie Goullin (15 ans et 9 mois), Jean-Baptiste-Louis Goullin (14 ans et 4 mois), Henry-Claude Goullin (13 ans et demi) et Rose-Claire Mélanie Goullin 12 ans et 9 mois). Un conseil de tutelle fut fait à sa mort. Me Anne-Jacques-Amable Bellabre devint le tuteur de ses cinq enfants. (...).

André GOULLIN était homme de culture car à côté des ouvrages juridiques : Journal du Palais, Lois civiles, Lois ecclésiastiques, Arrêts de Toiret, Recueil de jurisprudence, Coutumier de France de Dumoulin, Coutumier d'Argentré, Corpus Juris Civilis, Questions féodales, Coutumes et arrêts de Sauvageau et de nombreux autres ouvrages. Il possédait les oeuvres de Rabelais, de Molière, de Regnard, de Crébillon. Il avait les aventures de Don Quichotte, de Télémaque, les Caractères de La Bruyère et des poète oubliés : Charlieu, La Fare, Desmarets et Le Franc.

Etait-il voltairien ? On peut affirmer le contraire, car il n'a aucun volume de Rousseau, ni de Voltaire. Seul les sept premiers volumes de l'Encyclopédie figurent dans ses biens.

S'il a "L'Esprit des Lois" de Montesquieu, cet ouvrage intéresse autant l'avocat que le lettré.

Il semble qu'il est resté un homme traditionnellement croyant, sans pour cela prêter une importance très grande à l'étude de la religion, car il ne possède que "L'Histoire du Peuple de Dieu", les oeuvres de Massillon et un traité de la Religion chrétienne.

Il est soucieux des sciences diverses.Il a les oeuvres complètes de Buffon, mais bien des hommes cultivés de ce temps les possédaient; cela représentait 43 volumes, qui furent vendus 103 livres. Il y avait l'Histoire de France de Mazeray, l'Histoire de la Nouvelle-France, la Géographie de Noblot, le Dictionnaire Universel de Médecine en six volumes qui sera l'ouvrage le plus prisé après Buffon, puisqu'il trouve acheteur à 81 livres, et le dictionnaire de l'Académie.

Mort en 1785, André Goullin n'a pas connu les dures années qui ont suivi. Ses enfants les ont vécues, mais comment les ont-ils passées ? Le plus jeune avait 20 ans en 1793.

Autres sources sur André GOULLIN de la Brosse :

Abbé Le Clainche, Etudes historiques variées sur le Pays de Retz, publiées dans la presse locale 1964-1970 - Tome I p.76 (in 4°.73) : "L'un des deux [fils d'André II Goullin] , Henry-Claude Goullin de la Brosse, devint par la suite maire de Fresnay-en-Retz. C'est à Fresnay que se trouve la terre de la Brosse, la terre de ses ancêtres."

Bibliographie deKerviler, Bibliothèque de Vannes, page 408 : (..) André Goullin de la Brosse (en Fresnay), avocat du roi au présidial de Nantes, fut échevin de Nantes de 1753 à 1755. Références : - Archives de la Loire-Inférieure, B, 344, 2279. - Archives d'Ille-et-Vilaine, C 1614. - Livre doré, I, 407, 411. - Mellinet, Commune et Milice, V, 156, 162 à 164, 226 à 23 - Confrérie du Saint-Esprit de Machecoul, p.36, 37. 4- Livre Doré de l'Hotel de Ville de Nantes, tome 1° Imp. Jules Grinsard, 11883

Sophie Goullin de la Brosse

1-1-1-2-1 André GOULLIN de la Brosse (III), né à Nantes vers 1760, fils d'André GOULLIN de la Brosse (II), encore mineur à la mort de son père, il fut le fondateur de la compagnie d'assurances mutuelles contre l'incendie à Nantes. Célibataire, il mourru sans postérité comme ses deux soeurs.

1-1-1-2-2 Claude Henri GOULLIN, né le 14 février 1772 fils d'André GOULLIN de la Brosse (II) et d'Anne Louise DE LYLLE, il devint maire de Fresnay-en-Retz, terre où se trouve la propriété familiale de ses ancêtres. Il a été décoré de la légion d'honneur (source Ministère de la Culture - base Léonore : http://www.culture.fr/documentation/docum.htm )

1-1-1-2-2 Marie-Françoise-Sophie Goullin de la Brosse, née le 14 novembre 1769, baptisée le 17 novembre 1769 à Saint-Similien de Nantes. Quatrième enfant et troisième Fille de Maître André Goullin de la Brosse et Dame Louise de Lisle, Parrain : Maître François de Salles Godefroy Felloneau, Conseiller du Roi. En 1795, les demoiselles de la Brosse, fille de l'ancien procureur du Roi au présidial de Nantes, tenaient dans cette ville une pension pour enfants abandonnés. Au mois de juin 1795, une fillette leur fut confiée, qui avait été sauvée des colonnes infernales par un officier républicain. Sophie Goullin de la Brosse s'attacha à elle, et la fit baptiser sous condition et lui donna le prénom de Clémentine. Sous l'empire, elle fit des recherches sur ses origines, lesqueks aboutirent à d'interminables procès. La conclusion fut favorable à Clémentine qui fut déclarée être "Charlotte Loubette Duvau de Chavagnes", petite fille de Mme de Sapinaud.. Ses parents, qui avaient été obligés d'abandonner Loubette au cours de la "virée de galerne", avaient été tués : le père fusillé à Savenay et la mère noyée en Loire. A vrai dire, bien des arguments s'opposaient à ce jugement (qui ne faisait pas du tout l'affaire des familles Duvau et Sapinaud). Loubette Duvau de Chavagnes épousa en 1818 Louis-Michel Crucy. Louis-Michel Crucy était le fils d'un des trisaïeux d'Yves Cossé (Nantes).

 

1-1-1-3 Claudine GOULLIN de la Brosse née vers 1710, fille d'André GOULLIN de la Brosse et Claude SAUVAN (qui précèdent).  Elle épouse en 1732 Maître LERETZ (ou LERAY), notaire à la Garnache. Ses biens ont été partagés par acte authentique le 9 juillet 1732.

 

 

 

 

Branche aînée
(nombreux descendants connus en l'an 2000)

Huitième Génération 

 1-1-1-1 Pierre GOULLIN de la Brosse, né à Machecoul (1700 - 1778), fils d'André GOULLIN et Charlotte GALLOT (qui précèdent),. Il fut membre de la confrairie du Saint-Esprit de Machecoul, capitaine des milices garde-côtes de Machecoul (1ère compagnie) et de Bourgneuf-en-Retz, conseiller de fabrique de sa paroisse en 1736, lieutenant de milice bourgeoise en 1741. Il demeurait rue du marché à Machecoul. Il épousa en 1ères noces Hymène de FONTEVEAU dont il eu quatre enfants dont un seul fils Pierre Marie GOULLIN de l'Eraudière (qui suit). En secondes noces il a épousé une dame VRIGNAUD agée de 35 ans veuve de François GOUPILLEAU notaire à Machecoul. Il n'y aura pas d'enfant de ce second mariage.

 

1-1-1-1-1 Pierre-Marie GOULLIN de l'Eraudière (I), né à Bourgneuf-en-Retz en 1735, fils de Pierre GOULLIN de la Brosse et d' Hymène de FONTEVEAU (qui précèdent). En 1760, il est avocat au parlement de Bretagne En 1775, il achète la charge de Sénéchal du duché de Retz au siège de Bourgneuf et de Pornic, et il vient demeurer à Bourgneuf. Le sénéchal était un officier de justice seigneuriale, le premier représentant du seigneur. Il exerçait les fonctions de juge au civil et au criminel. On l'assimilerait actuellement à un président de cour d'assises car il pouvait prononcer des arrêts de mort. Il était aussi lieutenant de police. Le sénéchal de Bourgneuf était aussi sub-délégué de l'intendance au département de Bourgneuf. Il est devenu seigneur de la Baillie-en-Bois-de-Céné suite à l'acquisition de ce fief.

Il a épousé, le 9 août 1762 à Pornic, Marie Anne FOURé (fille d'un capitaine de navire de Pornic - elle avait 14 ans lors de ce mariage et est décédée à l'âge de 23 ans) et a six enfants dont seuls trois survivront deux fils Pierre Marie GOULLIN (dit Goullin l'aîné) et Benoît Pierre GOULLIN (dit Goullin le jeune) et une fille Sophie Bénédicte morte à l'âge d'un an en 1770. Pierre Marie GOULLIN conservera ces charges de Sénéchal et sub-délégué jusqu'en 1789, date à laquelle il quitte Bourgneuf-en-Retz pour la ville de Nantes avec ses deux fils. Il ne regagnera Bourgneuf que lorsque le calme sera revenu. Il y décédera le 18 juillet 1805 (15 juillet 1806 selon une autre source). L'église de Bourgneuf-en-Retz (44) ayant été édifiée sur l'ancien cimetière, une petite fille du sénéchal a voulu que l'emplacement de sa tombe soit marquée à l'intérieur de celle-ci pour en rappeler le souvenir (elle écrivit au ministre et laissa une certaine somme pour exécuter ses volontés) l'emplacement de la tombe est bien visible et une plaque en sa mémoire a été posée dans l'église.

Marie Anne FOURé : née le 13 décembre 1747 à Pornic - décédée le 17 février 1771 à Bourgneuf (inhumée le 18 février 1771) (fille de Benoît Fouré, capitaine de navire, et de Mathurine Giraud, mariés en 1744); épouse le 09 août 1762, à Pornic : Pierre-Marie (I) Goullin de l'Eraudière Avocat au parlement de Bretagne, Sénéchal de Bourgneuf en Retz et de Pornic. 1735-1805 (1736 ? - 18 juillet 1805 ) (ou 15 juillet 1806 ?) fils de Pierre Goullin de la Brosse et d' Hymène de Fonteveau. dont elle eut six enfants : Pierre-Marie (II) Goullin de l'Eraudière (1764-1840), Benoit-Pierre (I) Goullin de l'Eraudière (1768-1838), Sophie-Bénédicte Goullin de l'Eraudière (1770-1770). 

Bibliographie : Abbé Le Clainche : Etudes historiques variées sur le Pays de Retz, publiées dans la presse locale 1964-1970, in 4°-73 -Tome I p.75(recto-verso)

Baptême de FOURE Marie Anne , le 13 décembre 1747, fille de Benoist Fouré , capitaine de navire, et de demoiselle Mathurine Giraud, Parrain : SS Estienne Giraud, capitaine de navire, Marraine : Demoiselle Marie Rambaud, grand-père et grand-mère dudit enfant, qui signent. Autres signatures : Anne Faure, Marie Picaud, Marie Daviaud, Catherine Villain, Julienne Leray et J. Pacaud.

Mariage de Marie Anne Fouré et Pierre-Marie GOULLIN de l'Eraudière le 9 août 1762 (avec dispense pour consanguinité du 4 au 4ème degré). Pierre Marie GOULLIN , sénéchal de Pornic et Bourneuf , sieur de l'Eraudière, avocat à la Cour, subdélégué de Mr l'Intendant de Bretagne, fils majeur de Pierre Goullin, ancien capitaine d'une campagne détachée de la grande Coste et de Françoise Hymene de FONTEVEAU

Marie Anne FOURE, fille de Benoist Fouré , capitaine de navire et de feue Mathurine Gyraud, originaire et domiciliée de Pornic. 

Présence au mariage des pères des futurs ainsi que de Demoiselle Le Roy de la Maison neuve, cousine germaine du marié, de Mr et Mme Quatre ville, de Mr et Mme Hardy, de Mr Garaud, des trois cousins du marié au 3ème degré et au 4 ème degré de la mariée, de Dame veuve Gah... ? , parente du marié au 3ème, de Jean Picard, parent au 4ème de la mariée, de Maitre Pierre Bonamy, notaire, parent du 3 au 4 ème de la mariée, de Sr Jean Dousset, parent du 3 au 4 de la mariée, de Demoiselle Anne Fouré veuve Damiaud, tante de la mariée, de Marie Rambaud, veuve Fouré, aieulle du maternel au paternel de la mariée !!, de Mr et Mme Gyraud, aieuls de la mariée au maternel, de Mr et Mme Paesnot, parents de la mariée du 4 au 5 ème, de Mr R...? des perrières, avocat à la cour, procureur fiscal du duché de Retz, parent du marié du 2 au 3 , à cause de Dame madelaine Rocan, de Sr Pierre Baullon des roussières, parent du 5e au 5e de la mariée et autres ...

Généalogie ascendante de Marie Anne Fouré

GIRAUD
fils de N.Marchesse
Jean GIRAUD

Capitaine de Navire

épouse en 1687 (à Le Clion)

Anne DAVIAU

Etienne GIRAUD

épouse en 1718 (à Pornic)

Marie CRESPIN

Mathurine GIRAUD

épouse en 1744

Benoist FOURé

capitaine de navire

Marie-Anne Fouré

épouse en 1762

Pierre-Marie Goullin de l'Eraudière

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Branche de Pierre-Marie Goullin de l'Eraudière (II)
(sans descendant "GOULLIN" connu en l'an 2000)

 

 1-1-1-1-1-1 Pierre-Marie GOULLIN de l'Eraudière (II), né à Nantes en 1764 et décédé en 1840, fils de Pierre-Marie GOULLIN (I) et de Marie Anne FOURé (qui précèdent). Négociant, il fut associé à la maison de commerce "TERRIN - VANDAMNE & GOULLIN". Il fut traduit en 1794 devant la commission militaire présidée par LE NOIR qui lui adressa un discours vigoureux sur son peu de civisme (rétention de marchandises ?) mais qui dut abandonner l'accusation, les charges faisant défaut. Il a épousé, le 26 octobre 1790 à Nantes, Rose Hymène de FONTEVEAU (née en 1769) et a eu cinq enfants dont Pierre GOULLIN (décédé en 1819 sans postérité), Henri GOULLIN (qui suit), Armand GOULLIN (décédé en 1815) et Charles GOULLIN (qui suit) et Rose Joséphine GOULLIN (qui suit). Pierre Marie GOULLIN de l'Eraudière est mort en 1840 à l'âge de 76 ans. 

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1-1-1-1-1-1-1 Henri GOULLIN, né à Nantes vers 1790, fils de Pierre-Marie GOULLIN de l'Eraudière (II) et de Rose Hymène de FONTEVEAU (qui précèdent). Reçu docteur en médecine à Paris en 1821, il est mort deux ans plus tard en 1823. Il avait publié sa thèse de doctorat qui traitait de "L'érysipèle dans ses divers états".

 

1-1-1-1-1-1-2 Charles GOULLIN, né à Nantes (1790 - 1860), fils de Pierre Marie GOULLIN de l'Eraudière (II) et de Rose Hymène de FONTEVEAU (qui précèdent). Il a épousé Pauline GOUY (dite nanine) dont il a eu deux enfants : Pitre GOULLIN (1830 - 1858) mort à l'âge de 28 ans et Juliette GOULLIN qui épousa Charles HOUEX de la Brousse (son cousin germain).

 

1-1-1-1-1-1-3 Rose Joséphine GOULLIN, née à Nantes le 29 juin 1798, fille de Pierre Marie GOULLIN de l'Eraudière (II) et de Rose Hymène de FONTEVEAU (qui précèdent). Elle a épousé Jean HOUEX de la Brousse le 2 avril 1822 à Bourgneuf dont elle a eu deux enfants : Charles HOUEX de la Brousse (qui suit) et Camille HOUEX de la Brousse (1841-1-1-1889).

 

 1-1-1-1-1-1-1-1-1-1 Charles HOUEX de la Brousse, né à Ploermel le 3 septembre 1826, fils de Rose Joséphine GOULLIN et Jean HOUEX de la Brousse (Percepteur). Il a épousé à Bourgneuf-en-Retz le 6 septembre 1853 Juliette GOULLIN sa cousine germaine (née en 1832, fille de Charles GOULLIN et Pauline GOUY). Ils ont eu deux enfants : Armand HOUEX (né vers 1858) et Camille HOUEX (née en 1862, émigrée au Canada et qui décèdera en 1889 dans la ville de St Brieuc dans l'état du Saskatchewan).
 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

Branche de Benoît Pierre Goullin de l'Eraudière

  1-1-1-1-1-2 - Benoît Pierre GOULLIN de l'Eraudière, né à Bourgneuf en 1768 second fils de Pierre Marie GOULLIN (I), il épousa Félicité Marie Thérèse MOURAIN (fille de Pierre MOURAIN, député de la constituante assassiné par les vendéens en 1793, descendants d'Estienne MOURRAIN, seigneur anglais fait prisonnier en France vers 1400 pendant la guerre de cent ans). Benoît Pierre GOULLIN fut maire de Bourgneuf et mourru en 1838 en laissant deux fils Benoît Pierre GOULLIN et Pierre Bénoni GOULLIN (qui suivent) et une fille Thérèse Adélaïde GOULLIN (qui resta célibataire).

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

  

 

 

 

  1-1-1-1-1-2-1 Benoit Pierre GOULLIN, né à Bourgneuf en 1797, fils de Benoit Pierre GOULLIN (I) et de Félicité Marie Thérèse MOURAIN. 

Il a été reçu docteur en médecine à Paris en 1821 (la même année que son cousin Henri GOULLIN qui précède), il a été maire de Bourgneuf et a épousé Félicité Mathilde BRUERE dont il a eu trois enfants morts jeunes : Louise (1830-1850), Stéphane (1831-1852) et Clara (1836-1847).

Sa thèse de doctorat portait sur "l'hypocondrie". Cet ouvrage est consultable à la Bibliothèque universitaire de Nantes Benoît Pierre GOULLIN est décédé en 1864 sans laisser de postérité.

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1-1-1-1-1-2-2 Pierre Bénoni GOULLIN, né à Nantes vers 1800, second fils de Benoit Pierre GOULLIN (I), négociant, membre du conseil municipal de Nantes en 1840 et 1843, président de la Chambre de Commerce et du Tribunal de Commerce de cette même ville en 1860, Consul de Belgique au titre duquel il a été fait chevalier de l'ordre de Léopold. Il a rédigé "les lettres d'économie politique et sociale" en 1864.

Il a épousé Joséphine de CHAIGNEAU (fille de Michel de CHAIGNEAU, officier de l'armée d'Empire et nièce de Jean-Baptiste CHAIGNEAU, conseiller du roi de Siam). Pierre Bénoni GOULLIN a eu quatre enfants : Gustave Charles GOULLIN, François Benoît GOULLIN (dit Francis), François Michel GOULLIN (1836-1838) et une fille Adèle GOULLIN (épouse Camille GUILLET de la Brosse qui décédera le 13 décembre 1903 à Nantes en sa demeure au n°2 de la rue Jean V ). 

  
(Return to the top)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

1-1-1-1-1-2-2-1 François Benoît GOULLIN (dit Francis), né à Nantes en 1836 (ou 1840), fils de Pierre Bénoni GOULLIN (qui précède) et de Joséphine de CHAIGNEAU. Peintre à Paris en 1861, il a été l'élève de COUTAN et de GLEYRE. Il est parti en 1862 à Paris pour étudier les Beaux-Arts. Après trois années passées dans la capitale, il revint à Nantes en 1865 où il peignit six médaillons pour la salle de réunion du Cercle des Beaux-Arts de la ville. Il a composé des paysages, des tableaux de genre. Certaines de ses oeuvres sont exposées au musée des Beaux-arts de Nantes (44) telles que "Le penseur" (1882) ou "Nature morte II". Il a également écrit quelques recueils de poésies : "L'humanité" (1875), "Poésies chrétiennes" (1876), "Nouvelles poésies chrétiennes" (1877) et "Lettres sur mon voyage en Italie" (1888).

Faune de Francis GOULLIN
(peinture à l'huile sur canevas - 1882)

 

 

Il a épousé Marguerite TOCHé dont il a eu 10 enfants : Michel GOULLIN et François (dit Francis) GOULLIN (qui suivent) mais aussi Marguerite GOULLIN (1868-1947) épouse du médecin SAMSON, Marie Françoise GOULLIN (1869-1895) épouse de l'architecte MOREAU, Magdeleine GOULLIN (1870-1941) religieuse auxiliatrice, Emilie GOULLIN (1872-1917) épouse d'Auguste BRUNELIERE, Joséphine GOULLIN (1871-1-1-1949) célibataire, Jean-Marie Michel GOULLIN (né en 1845 et décédé la même année), Gabriel GOULLIN  (1878-1963) religieux capucin et Jeanne GOULLIN (1879-1955).

Extrait d'un site sur Jacques LACAN : Jacques, accompanied by Francis Goullin and Robert de Saint Jean, started going to Adrienne Monnier's bookshop, Shakespeare & Co., at 7, rue de l'Odeon. Adrienne Monnier, with her smooth round cheeks and her full, pleated skirts, organized public readings where her customers could meet writers who were already famous, such as Andre Gide, Jules Romains, and Paul Claudel

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

Branche de Gustave Goullin

(frère de François Benoît GOULLIN dit Francis qui précède)

 
  1-1-1-1-1-2-2-1-1 Gustave Charles GOULLIN, né à Nantes le 13 mai 1837, fils de Pierre Bénoni GOULLIN et de Joséphine de CHAIGNEAU (qui précèdent). Négociant en sel, il a été directeur du syndicat et des marais de Bourgneuf, secrétaire du Comité Central de la Société pour la Loire naviguable, adjoint au maire de Nantes en 1871, Consul de Belgique, membre de la société académique de la Loire Inférieure, vice-président de la Caisse d'Epargne. Il a été décoré de la légion d'honneur. Il a écrit notamment : "De l'impôt sur le sel", "Nouvelles observations à l'enquête sur les sels (1870), "De la nécessité d'améliorer la Loire" (Nantes 1876), "L'industrie salicole dans l'Ouest (Nantes 1877). Il a épousé en 1ères noces une demoiselle MULOT dont il a eu une fille qui épousera un jeune homme BROUSSAIS. En secondes noces il a épousé Célectine FLORNOY dont il a  eu quatre enfants :

- Gustave GOULLIN (qui suit) ;

- une fille Renée qui a épousé son cousin germain : Francis (II) GOULLIN (qui suit) ;

- une fille Madeleine GOULLIN qui épousera un sieur TUBé ;

- et enfin une fille Geneviève GOULLIN qui épousera Raoul DUBIGEON, alliés aux grandes familles d'industrie : Dubigeon, Tertrais, Pineau-Valencienne, Vincent et Bléhaut (notamment) …

 

1-1-1-1-1-2-2-1-1-1 Gustave GOULLIN, né à Nantes vers 1870, fils de Gustave Charles GOULLIN (qui précède), ingénieur des Arts et Manufactures. Il a épousé en 1901 Marie VAN ISEGHEM.

 

Il a eu un fils, Charles GOULLIN, décédé sans postérité connue.

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Branche ainée des GOULLIN

(Plusieurs descendants vivant en l'an 2000)

 

 1-1-1-1-1-2-2-1-1 François dit Francis GOULLIN (II), fils de François-Benoît GOULLIN (dit Francis) et de Marguerite TOCHé; né à Nantes vers 1875; il a épousé sa cousine germaine, Renée GOULLIN, fille de Gustave GOULLIN. 

Il a eu quatre enfants, dont un fils Francis GOULLIN (ci-dessous) et trois filles : Gabrielle GOULLIN (épouse Paul RIALLAND) dont les descendants Joseph RIALLAND et ses enfants habitent à Meudon et ont conservé une maison à Sarzeau, Annick GOULLIN (religieuse) et Renée GOULLIN (épouse René CHEGUILLAUME).

 

  
(Return to the top)

 

 

 

 

 

 1-1-1-1-1-2-2-1-1 Francis GOULLIN (III) (1901 - 1971), Fils de Francis GOULLIN et de René GOULLIN, il a épousé en 1933 Annick O'NEIL (1905-1989). 

De cette union sont nés huit enfants (présentés ci-après dans l'ordre chronologique ) : Marguerite Marie GOULLIN dite Guitemie, Jean-François GOULLIN, Chantal GOULLIN, née en 1937, religieuse et Directrice du Lycée Polyvalent Privé le Rebourg à Paris XIIIe (voir le lien vers le site internet de ce lycée), Jean-Gabriel GOULLIN né en 1938, religieux et fils de la charité exerçant aux Philippines, Jean-Pierre GOULLIN, Marie Josephe GOULLIN, Marie Renée GOULLIN, et la dernière Marie Annick GOULLIN née en 1946 (sans descendance).

La plupart d'entre-eux sont établis aujourd'hui en Ile-de-France,

Ce Francis GOULLIN a rédigé un ouvrage très intéressant intitulé : "La flamme torse" qui reprend l'Histoire de la famille Goullin sous une forme romancée.

 

1-1-1-1-1-2-2-1-1-1 Marguerite Marie GOULLIN dite Guitemie, née en 1934, fille de Francis GOULLIN et Annick O'NEIL ; elle épouse André FLOREN. Ils habitent à Nantes et ont 4 enfants qui suivent :
1-1-1-1-1-2-2-1-1-1-1 Marie Pierre FLOREN, née en 1956 qui a eu un fils Olivier FLOREN né en 1980.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-1-2 Xavier FLOREN, né en 1961, époux d'Aude de Grandmaisons d'où Sépoline, Armelle et Albane FLOREN.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-1-3 Véronique FLOREN, née en 1962, épouse de Bruno GUINAUDEAU d'où Grégoire, François et Daphné GUINAUDEAU.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-1-4 Patrick FLOREN, née en 1967, époux de Catherine BUREAU d'où Alexis, Benjamin et Baptiste FLOREN.

 

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2 Jean-François GOULLIN, né en 1936 , fils de Francis GOULLIN et Annick O'NEIL ; époux de Jacouba KOUWENHOVEN d'origine hollandaise (ils habitent à Elancourt dans les Yvelines) et ont eu quatre enfants qui suivent :

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-1 Caroline GOULLIN, née en 1962, épouse de Sylvain BATHELEMY d'où trois enfants : Lorraine, Benoît et Thomas BARTHELEMY.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-2 Pierre François GOULLIN, né en 1963, époux de Chantal PROVOST (ancienne élève de l'Institut des relations publiques et de la communication à Pont-de-Cé - Maine et Loire - promotion 1992-93). Ils ont eu deux fils : François et Vincent GOULLIN.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-3 Yannik GOULLIN, né en 1966, époux de Sydney YOUNG (canadienne d'origine chinoise née en 1965 à Toronto).

de ce mariage sont nés :
1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-3-1 Nicolas GOULLIN né le 28/08/2002

1-1-1-1-12-2-1-1-2-3-2 Gabrielle GOULLIN née le 28/08/2002

1-1-1-1-12-2-1-1-2-3-3 Raphaël GOULLIN  né le 15/02/2006 à Versailles.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-4 Arnaud GOULLIN, né en 1971, époux de Patricia LELIEVRE.

de ce mariage sont nés :
1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-4-1 Mathilde GOULLIN (en octobre 2000).

1-1-1-1-1-2-2-1-1-2-4-2 Antoine GOULLIN né le 4 juin 2003

 

  1-1-1-1-1-2-2-1-1-5 Jean-Pierre GOULLIN, né en 1940, Directeur Général de TOTAL France, fils de Francis GOULLIN et Annick O'NEIL (née en 1905), époux de Reine COMBE (Médecin à Paris XV°) d'où trois enfants dont deux fils adoptifs d'origine coréenne qui suivent :

1-1-1-1-1-2-2-1-1-5-1 Nathalie GOULLIN, née en 1965, épouse de Patrick MONTREUIL d'où Clara et Siloé MONTREUIL.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-5-2 Kim (Eric) GOULLIN né en 1972.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-5-3 Dong (Guillaume) GOULLIN né en 1975 - expert comptable stagiaire en 1999 époux de Marie Thérèse N.............

- La famille habite à Chavilles (92) -

 

1-1-1-1-1-2-2-1-1-6 Marie Josèphe GOULLIN, fille de Francis GOULLIN et Annick O'NEIL ; épouse DEMONT d'où sont nés trois enfants :

1-1-1-1-1-2-2-1-1-6-1 Patrick DEMONT, né en 1965, époux de Béatrice ....... d'où trois enfants : Anne, Mathilde et ........... DEMONT.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-6-2 Pascale DEMONT, née en 1967, épouse d'Olivier RICHARD.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-6-3 Hughes DEMONT né en 1972.

 

1-1-1-1-1-2-2-1-1-7 Marie René GOULLIN, née en 1943, fille de Francis GOULLIN et Annick O'NEIL. Elle a épousé Jean DEVILLER et ont eu quatre enfants qui suivent :

1-1-1-1-1-2-2-1-1-7-1 Nicolas DEVILLER, né en 1967, époux de Delphine ................. d'où sont né trois enfants : Marine, Baptiste et ........ DEVILLER.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-7-2 Marie Anne DEVILLER, née en 1968, époux de Pascal GIREL d'où sont nés deux fils : Charles et Julien GIREL.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-7-3 Emmanuel DEVILLER, né en 1969.

1-1-1-1-1-2-2-1-1-7-4 François DEVILLER, né en 1971.

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

Branche cadette GOULLIN

(Plusieurs descendants vivants en l'an 2000)

 

 

  1-1-1-1-1-2-2-1-2 Michel GOULLIN (I) (1876 - 1965) fils de François-Benoît GOULLIN dit Francis (I) et de Marguerite TOCHé. Il a épousé Elisabeth RENEAUME (1890 - 1993). Ils ont eu cinq enfants : Michel GOULLIN (II) domicilié à Sarzeau (qui suit), Pierre GOULLIN actuellement domicilié à Nantes (qui suit), Yves GOULLIN, prêtre (fils de la charité - attaché à la paroisse de St Pierre des Corps - 37), Marguerite GOULLIN épouse de Pierre CROSNIER (domiciliés à St Gildas des Bois - 44) et Françoise GOULLIN (célibataire).
  
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1-1-1-1-1-2-2-1-2-1 Michel GOULLIN (II), né en 1919, fils de Michel GOULLIN et Elisabeth RENAUME, époux de Micheline POISSON,

Mariage civil Date samedi 31 juillet 1948 à Sarzeau (56)

Mariage religieux Date lundi 2 août 1948 à Sarzeau (56)

Décédé le 8 juin 2004 : Il a plu à Dieu de rappeler à Lui Michel Goullin, chevalier du Mérite agricole, croix du combattant 1939-1945, croix du combattant volontaire de la Résistance, brancardier d'Arvor, le mardi 8 juin 2004, dans sa 85e année, muni des sacrements de l'Eglise.

Trois enfants sont nés de cette union :

1. GOULLIN Béatrice. Naissance le dimanche 9 octobre 1949 à Vannes (56)

epx de Gildas LANGLOIS

2. GOULLIN N.....................

3. GOULLIN Benoît. Naissance le samedi 29 mai 1954 à Vannes (56)

epx de Laurence CAUCHY

 

=> voir la descendance de Michel GOULLIN et Micheline POISSON ci-dessous :

1-1-1-1-1-2-2-1-2-1-1 GOULLIN Béatrice,

Fille de Michel GOULLIN et Micheline POISSON

Naissance le dimanche 9 octobre 1949 à Vannes (56)

Union avec Gildas LANGLOIS

Mariage le vendredi 5 juillet 1974 à Sarzeau, (56)

Mariage religieux le samedi 6 juillet 1974 à Sarzeau (56)

Cinq enfants sont nés de cette union :

1. Anne LANGLOIS née le mercredi 8 décembre 1976 à Lille (59) epx Armand DUTHEIL de la ROCHERE

2. Eric LANGLOIS né le lundi 17 juillet 1978 à Vannes (56)

3. Christophe LANGLOIS né le lundi 26 janvier 1981 à Paris

4. Elisabeth LANGLOIS né le lundi 7 juillet 1986 à Erbré (35)

5. Marie-Astrid LANGLOIS née le vendredi 13 décembre 1991 à Laval (53)

 

  
(Return to the top)

  

   1-1-1-1-1-2-2-1-2-1-3 GOULLIN Benoît

Père : Michel GOULLIN - Mère : Micheline POISSON

Naissance le samedi 29 mai 1954 à Vannes (56)

Médecin en chef de la marine (CR), "médecin-biologiste" spécialiste des questions vaccinales au Val de Grâce.

Quelques ouvrages écrits par Benoît Goullin :

- Immunity to diphteria in the North of France by B. Goullin, F. Wallet, Y. Sanson, A. Decoster, M. Duhamel, R. Courcol

- [Efficacy of the association of flu vaccine and yellow fever vaccine] [French]. Médicine et Armées 21:115-117, 1997 Goullin, B., Masseron, T., Teyssou, R., Sailliol, A., Floch, J.J., Saliou, P., and Carteron, B.

- Viral hepatitis A in French Polynesia (1995-1996): lessons from an epidemic by Goullin, B.; Roda, L.; Baudet, J.M.; Chevalier, B.; Gleize, L.; Buisson, Y.
pp. 33-39

Union avec CAUCHY Laurence

Mariage civil le lundi 22 octobre 1979 Lieu Sarzeau (56)

Mariage religieux le samedi 8 décembre 1979 en l'église de Sarzeau (mariage célébré par le Père Antoine RENEAUME - curé de St Jacques à Nantes et oncle du marié, à l'époque Médecin aspirant de la marine).

Trois enfants sont nés de cette union :

1. GOULLIN 1er fils né le 24 mai 1980 à Nantes (44) - ingénieur HEC

2. GOULLIN 2ème fils né le 19 janvier 1982 à Vannes (56) - ingénieur agronome (ESA Angers)

3. GOULLIN 3me fils né le 15 février 1986 à Vannes (56) - médecin

 

 

  
(Return to the top)
 

 

 

  1-1-1-1-1-2-2-1-2-2 Pierre GOULLIN, fils de Michel GOULLIN et Elisabeth RENAUME, époux d'Odile CESBRON de Lisle. Il est le père d'Anne et Bruno GOULLIN (ci-dessous).

1-1-1-1-1-2-2-1-2-2-1 Bruno GOULLIN époux de Laure de VILLENAUT (domiciliés à Boulogne – 92). Ils ont deux fils :
1-1-1-1-1-2-2-1-2-2-1-1 Vianney GOULLIN né le 1er avril 2002.

1-1-1-1-1-2-2-1-2-2-1-2 Basile GOULIN né le 25 novembre 2003

     
(Return to the top)
 

  

 

 

 

 

 Famille GOULLIN de Vendée

Première génération

 - Jean Goullin (I) - [Sosa n° 8192] - Né vers 1525-1530,  Maître : notaire ?  Marié avec ? ?, dont :

- Jean (ll) né vers 1550/60 - décédé vers 1625/1628

- Marie née vers 1555/60 - décédée vers 1606/1607

- Jean (lll) né vers 1555-1604 dont :

- Julienne née avant 1597

- Ozanne +1608

Sources: - personne: JB.de La Grandiere ( Thierry Jaumouillé BMS St-Philbert-de-Bouaine avant 1724 +AD 44 et AD 85 edit 10/2000 B9) 14 iv 2012

 Quelle époque ?

 Première génération : Jean (I) né vers 1520

Deuxième génération : Jean (III) serait donc né vers 1550

Troisième génération : Michel pourrait être né vers 1580

Quatrième génération : Jean (IV), serait né vers 1610

 

Les rois de France : - 1515-1547 : François Ier (1494-1547) - 1547-1559 : Henri ll (1519-1559) - 1559-1560 : François II (1544-1560)

- 1560-1574 : Charles IX (1550-1574) - 1574-1589 : Henri lll (1551-1589) - 1589-1610 : Henri IV (1553-1610)  

 

Les enfants de Jean (I) Goullin

 1) Jean (II) Goullin, sieur de La Tour (mars 1628), décédé entre 1625 et 1628, notaire en cour laye (mars 1633).

Marié avec Jeanne Bossis, décédée avant 1620, dont

" Jean, né le 6 juin 1608, notaire en cour laye, notaire de la châtellenie de Rocheservière.

Relation en 1667, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), avec Jeanne Thibaut, servante de Jean Goullin.

 

2) Marie Goullin, décédée entre 1606 et 1607, mariée entre 1593 et 1596 avec Jean Bourcier, décédé entre 1648 et 1657, notaire en cour laye (1626) de la châtellenie de Rocheservière, dont :

- Denise.

- Michel, né le 15 août 1601, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Louise, née vers 1603, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée avec Clément Guillon.

- Jeanne, baptisée le 8 octobre 1604, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- René, né(e) vers 1606, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

 3) Jean (III) Goullin, qui suit

4) Julienne, née avant 1597, sans postérité connue

5) Ozanne Goullin, décédée après 1608, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), avec Jean Lardeau, dont

- Ozanne, baptisée, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Gilles. Marié avec Marie Chobellet. puis Mariée avec Jean Gicqueau, décédé après décembre 1608, dont :

- Jean, décédé entre 1633 et 1634, sergent en cour laye. Marié avec Jeanne Dugast, décédée après 1634, dont :
o André, né vers 1616.

o Louise, née en 1618, baptisée le 30 décembre 1618, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Marie, née en 1621, baptisée le 19 août 1621, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Toussaint, né en 1623, baptisé le 1er novembre 1623, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Jean, né en 1633, baptisé le 28 mars 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée)

Deuxième génération

 Jean (lll) Goullin - Jean le cadet - Jehan Goullin - [Sosa 4096]

 " Né vers 1555 - " Décédé en octobre 1604 à l'âge de peut-être 49 ans

o Troisième enfant de Jean (l) Goullin

Marié avant 1585 avec Louise Lardeau +1607/, dont :

- Gilles +1635/

- Catherine +/1624

- Michel (l) +1611/1618

Notes : " vivant en juin 1604 mais décédé avant novembre 1604

 Sources : - personne: JB.de La Grandiere (Thierry Jaumouillé BMS St-Philbert-de-Bouaine avant 1724 +AD 44 et AD 85 edit 10/2000, B35) 10 ii 2012 - Famille: JB.de La Grandiere (Thierry Jaumouillé BMS St-Philbert-de-Bouaine avant 1724, edit 10/2000)

  Les enfants de Jean III Goullin

 1) Gilles Goullin, décédé après 1635, marié avec Marguerite Roquet, dont

Françoise, née le 23 août 1611, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

 2) Catherine Goullin, décédée avant mars 1624, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

mariée en 1599 avec Etienne Dugast, décédé entre 1629 et 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont

- Ozanne mariée avec Philbert Guibreteau, décédé après 1675, dont
o Martin, né en 1630, baptisé le 28 février 1630, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Jeanne, baptisée le 5 février 1633, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), mariée avec Jean Arnaud, décédé avant 1er septembre 1711.

o Louis, né en 1638, baptisé le 20 janvier 1638, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

o Marie, née en 1639, baptisée le 22 avril 1639, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Jacques, baptisé(e) le 9 septembre 1604, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

 

3) Michel (l) Goullin, qui suit

  

Troisième génération

 Michel Goullin (l) - [Sosa 2048]

 Il est intéressant de constater que le prénom de Michel était déjà un prénom familial, avant qu'il soit donné à grand-père Goullin (1876) et à papa (1919)

Ce prénom de Michel leur avait été donné en souvenir de Michel Chaigneau, Officier de l'Empire, leur AGP et AAGP.

Notaire à St-Philbert-de-Bouaine " Né vers 1580 - " Décédé entre le 8 juin 1611 et 1618"

Michel (l) Goullin est le fils de Jean(lll) Goullin et de Louise Lardeau

Marié avec Françoise Henry +/1601 (habitent Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont :

- Jean (IV) qui suit.

- Julien

- Françoise

- Julien

Relations : o Filleul: Michel Bourcier 1601 - o Filleule: Françoise Goullin 1611

Notes : Michel et Françoise Goullin habitent Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée)

Acte extrait des actes notariés aux archives municipales de Nantes concernant la paroisse de Saint-Philbert de Bouaine- (tablier Charrier Notaire à Nantes)

1608 " Personnellement establiz en droict ont esté en la cour royalle à Nantes avecq deue submission et prorogation de jurisdiction Clemant SAUZEAU marchant demeurant au village de la Bretiniere marche et parroisse de Saint Colombain d'une part, …../….. et baillée par ledit acquereur audit vandeur auparavant (…) et en à quicté ledit Saulzeau a[vec] quictance (…) Ce fut faict et passé à Nantes en le tablier de CHARIER notaire tabellion royal à Nantes soubz signant le quatorze de mars mil six centz huict après midi soubz le seign desdites parties " nota : voyez l'achat d'une partie de ce même moulin de la Basse Beliniere par ledit Julien Bossis infra en juillet 1605 chez le notaire Bodin - cote 4 E 2 / 450 …/… exprimé cy devant .. en la court de Roche Serviere par ledit sieur recteur allencontre des dessus lesdits nommez sa.. leur .. vers leurs .. .. codetenteurs pour le payemant des arreages d'un bouexeau de froment chacun an de rente deu a ladite cure de Bouainc en chacune feste de myaoust sur et par cause des maisons et heritages que possedent lesdits Penissons et consortz en ladite parroisse de Bouainc, amplement specifiez par la sentence doné em.. sur la.. devant en la cour de Rocheserviere le vignt deulxiesme jour de septembre mil six centz quatorze et .. par la monstrée referée par ladite sentence. Lesdictz heritages sont entre aultres une maison situez au bourgc de Bouainc apellée la maison des Penissons, tenant d'un costé aux maisons de deffunct Pierre BRENISSAN d'autre costé aux maisons de Michel GOULLIN, venell entredeulx.

 Sources : - personne: JB.de La Grandiere (Pierre Parois & Thierry Jaumouillé " Actes notariés concernant St-Philbert-de-Bouaine de 1402 à 1787", édit. 2005) 10 ii 2012

- famille: JB.de La Grandiere (Pierre Parois & Thierry Jaumouillé " Actes notariés concernant St-Philbert-de-Bouaine de 1402 à 1787", édit. 2005) 10 ii 2012, JB.de La Grandiere(Thierry Jaumouillé BMS St-Philbert-de-Bouaine avant 1724, edit 10/2000) 10 ii 2012

 Les enfants de Michel (I) Goullin :

1) Jean (IV) Goullin, qui suit

2) Julien Goullin, notaire en cour laye de Saint-Colomban et de l'abbaye de Villeneuve (Les Sorinières Loire Atlantique) cité 1618-1619. - Marié avec Guillemine Chiron, décédée le 15 novembre 1636, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), dont :

- Gabriel, né en 1632, baptisé le 23 janvier 1632, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Françoise, née en 1635.

- Jeanne, née en 1636, baptisée le 14 novembre 1636, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

Notes :Julien et Guillemine habitent Saint-Colomban (44) mais retournent à St-Philbert-de-Bouaine (85) en 1635 avant le décès de l'épouse.

3) Françoise Goullin, mariée entre 1634 et 1637 avec Jean Fleury, dont :

- Clément, né en 1637, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Marie, née le 9 novembre 1639, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

4) Julien Goullin, marié entre 1615 et 1619 avec Catherine Charrier, dont :

- Marie, née en 1619, baptisée le 29 septembre 1619, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

Sources : personne: JB.de La Grandiere (Thierry Jaumouillé BMS St-Philbert-de-Bouaine avant 1724, edit 10/2000)

- famille: JB.de La Grandiere (Actes notariés concernant St-Philbert-de-Bouaine de 1402 à 1787", édit. 2005)

  

Quatrième Génération

 Jean (IV) Goullin - [Sosa 1024] - Sieur de la Métellerie, Co-Seigneur de la Tribouille, notaire de duché de Retz à Legé,
notaire en cours Laye -
 né vers 1610 ? - décédé avant 1673.

Marié avec Julienne Fleury, dont :

o Julienne 1620

o Jean (V) 1623

o Perrine marié vers 1630 avec Jeanne Charrier ca 1615 [Sosa 1025], dont

- Jean (VI)

- Michel +1711/

- Nicolas (ll) 1635-1689, qui suit

Relations : o Filleule: Louise Gicqueau 1618

Notons que Francis III Goullin dans ses feuillets sur la famille Goullin [14] considérait Jean Goullin comme un frère de Nicolas (a-t-il trouvé la trace d'un autre Jean Goullin ? - on peut constater qu'il y en avait plusieurs).

 Depuis cette étude, l'abbé Le Clainche a travaillé sur les documents des paroisses de la région [15], et il a noté un Jean Goullin (=IV) qui était le père de Nicolas (ll).

On trouve de même, dans le " fond Freslon " [13] (en annexe à la fin de ce livre), l'acte de baptême d'un Nicolas (ll) Goullin, né en 1673, où il est noté que Jean (IV) Goullin est l'aïeul, et mari de Jeanne Charrier.

Mais, il reste tout à fait possible que Nicolas (ll) ait eu un frère nommé Jean.

NB : les recherches de Jean-Baptiste de la Grandière, en 2012, ont permis de trouver trois générations avant ce Jean (IV), que l'abbé Le Clainche croyait être le premier (cf infra) et plusieurs Jean Goullin, au cours de ce seizième siècle.

Bibliographie : [15] : " Parmi les familles qui ont marqué Bourgneuf avant et après la révolution, il y a la famille Goullin qui a séjourné à Bourgneuf pendant un siècle.Cette famille était originaire de la paroisse de la Trinité de Machecoul. Le nom n'était pas inconnu dans la région, car on trouvait des Goullin dans l'autre paroisse de Machecoul, qui était Sainte-Croix, comme on en trouvait à la paroisse voisine de Sainte-Même; mais la situation humble de ces Goullin nous fait penser que, si des liens de parenté ont existé, ils étaient bien éloignés.

Le premier Goullin dont on trouve la trace, et qui nous intéresse, s'appelle Jean. Il est marié avec Jeanne Charrier. Il eut plusieurs enfants. Celui dont la descendance devait essaimer à Bourgneuf était Nicolas (ll) qui naquit en 1635 et mourut en 1699. " (Abbé J.L. Le Clainche)

 Les enfants de Jean (IV) Goullin et de Jeanne Charrier :

 1) Jean (VI), Sieur de La Morlière (St-Philbert-de-Bouaine), sieur de la Métellerie, Co-Seigneur de la Tribouille , " maître Jean Goullin " marié avec Louise Viau, dont :

- Jean (VII) , né en 1684, décédé, inhumé le 11 avril 1692, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée) (à l'âge de peut-être 8 ans).

- Madeleine, né en 1687, baptisé le 6 juillet 1687, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

- Nicolas (lll), né en 1689, baptisé le 10 juin 1689, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée), inhumé le 10 mars 1695, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée) (à l'âge de peut-être 6 ans).

- Augustin, baptisé le 5 janvier 1691, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

2) Michel (ll) Goullin, seigneur de La Tribouille ((St-Philbert-de-Bouaine)), décédé après 1711.

Marié avec Anne Brosseau, dont :

- Michel (lll), baptisé le 1er septembre 1711, Saint-Philbert-de-Bouaine (Vendée).

3) Nicolas (ll) Goullin, qui suit.

 

Cinquième génération

Nicolas (ll) Goullin - né vers 1635, mort en 1689 - Notaire établi à Machecoul en 1664 - Procureur du Pays de Retz - [Sosa 512]

Fondateur de la famille Goullin, selon Pierre-Bénoni. - Acquisition de la terre noble de la Brosse en Fresnay en 1676 (archives de Nantes B1836 [14]) auprès de Julien Pouvreau. [Sosa 1024]

dont il a épousé la fille en premières noces vers 1670 (donc vers 35 ans) :

 I) 1ères noces avec Demoiselle Françoise Pouvreau [Sosa 513] : née vers 1650, décédée avant 1681 (absente lors du décès de Marie [13])

dont il eut :

1) André (l) Goullin [Sosa 256] (1671-1729), qui suit,

2) Nicolas (IV) né le 22 mars 1673 vers 23h, baptisé à Trinité-Machecoul le 24 mars 1673, Décédé probablement avant 1675.

Parrain : Me Julien Pouvreau, Sieur de la Brosse, marraine Janne Charier, ayeule) mort en 1673.

3) Françoise (I) Goullin né et baptisé le 28 avril 1674 à Trinité-Machecoul.

Parrain : Me André Boucher, Sieur de L'Espinay, greffier de Machecoul;

Marraine :honorable femme Anne Pouvreau femme d'honorable homme Michel Girard.

Françoise (l) est l'épouse de Mr Bossis, sieur de la Bossière

4) Nicolas (V) Goullin (baptisé le 25 juin 1675 à Machecoul-Trinité; décédé le 28 juillet 1698, inhumé le 29 à Trinité, près de la grande porte )

Parrain : noble homme Matthieu Bourgoigne, Sieur de la Rochebaron

Marraine : demoiselle Agnès Mosnier, femme de noble homme Julien Bodieu, Sieur des Plantis, médecin

5) Marie (I) née le 24 novembre 1676, baptisée à Machecoul-Trinité le 25 novembre 1676,

décédée en aoùt 1681.

Parrain : noble homme Pierre Guillon, Sieur du Vignaud,

Marraine : honneste fille Marguerite Pouvreau

 

II) 2èmes noces avec Dame Anne Rousseau vers 1682 (donc vers 47 ans)

Dont il eût :

6) Marie Goullin (II) (née le 22 aoùt 1683, baptisée à Machecoul-Trinité le 23 aoùt 1683)

Parrain : noble homme Pierre Fauveau, apothicaire; marraine : Dame Marie Rousseau, tante

Marie est la marraine de Marie Goullin, fille d'André (I), en 1714 (?)

7) Jean Goullin (Vlll) (né le 15 décembre 1685, baptisé à Machecoul, Trinité le 16 décembre 1685)

Parrain : noble homme Michel Girard; Marraine : Jane Rousseau, Dame de Nous, tante.

 Remarques de Francis Goullin (III) [14] :

- ces 2 enfants étaient morts avant 1691, puisque non cités dans l'acte de partage.

- Nicolas (II) s'est-il marié deux fois, ou s'agit-il d'un autre Nicolas Goullin, de la même paroisse ?

NB : cependant, dans les archives paroissiales de Machecoul, lors du baptême de Jean, le 16 décembre 1685, on lit après Nicolas : Nore et Pr, ce qui me semble bien signifier " Notaire et procureur ".

 près son décès, ses biens ont été partagés :

" Partage authentique de 1706 " indiqué page 9 de la notice de Bénoni sur la famille Goullin [2], alors que page 6 on peut lire qu'il s'agit d'un acte authentique du 24 novembre 1705, partage entre André (I) et Françoise (I), puisque Nicolas (IV) est décédé en 1698.

Selon Francis (lll) Goullin [14], il s'agit de l'acte de partage entre André (l) et Françoise (l), et non le partage post-mortem de Nicolas (II)

Remarques sur la date de décès de Nicolas (ll) : Selon l'Abbé Le Clainche [13], Nicolas Goullin (ll) serait mort en 1699.

Il dit aussi qu'André (I) avait 18 ans à la mort de son père [15] : c'est une erreur : Nicolas (ll) est mort en 1689 ; ainsi, André (I) avait effectivement 18 ans [3] ; car, Francis III Goullin [14] cite un document du 2 mai 1691 : Archives de Nantes B1836, où il est écrit que Nicolas (II) est décédé ("… héritiers de défunt Me Nicolas… ") d'autant qu'il y est précisé qu'André I est émancipé (18 ans) et Nicolas lV mineur (17 ans).

Le même acte parle aussi de Françoise, mais ne parle pas des enfants du deuxième mariage.

 A noter que Nicolas (ll) n'est pas présent à l'enterrement de son fils Nicolas (IV) en juillet 1698 [35] ; et qu'il est effectivement mort lors du mariage de son fils André (I) en 1701 [13]

 Pierre-Bénoni Goullin donne 1705 comme date de décès [2]), ce qui est une erreur : date qu'il a dû déduire de la date du " partage authentique " de 1706.

 

Bibliographie :

 * " Celui [des enfants de Jean (lV) Goullin] dont la descendance devait essaimer à Bourgneuf était Nicolas, qui naquit en 1635 et mourut en 1699.Il fut notaire et procureur à Machecoul.

Il épousa en premières noces Françoise Pouvreau dont il eut cinq enfants, et en secondes noces Marie Rousseau, de Saint-Philibert-de-Bouaine, dont il eut un ou deux enfants.

Il semble qu'il n'y eut qu'un fils à faire souche, les autres moururent en bas-âge.

Ce fils André, avait 18 ans à la mort de son père.(...) " (Abbé J.L. Le Clainche)

 * Commentaire de Francis (lll) Goullin.[14] :

 " Nicolas (II) Goullin, notaire et procureur à Mâchecoul.

Cette charge de notaire n'avait pas au XVIIe siècle le lustre qu'elle a de nos jours.

M. du Puy de Clinchamps dans le remarquable ouvrage qu'il a consacré à la noblesse (" La noblesse " A Colin, 19….) signale que les charges de " notaire, avoué, procureur " étaient des professions modestes qui entraînaient la dérogation pour les nobles qui les auraient exercées.

D'autre part, M. l'abbé Le Clainche, dans un article paru dans les " Annales de Nantes et du Pays Nantais " (N° spécial du 1er trimestre 1964 consacré à Bourgneuf) mentionne (p.12) qu'en " deux cents ans, il y eut plus de cent notaires à Bourgneuf ". - ce qui laisse supposer qu'il y eut simultanément certaines années une dizaine de notaires au moins ! C'est là certes un argument qui peut indiquer l'importance de Bourgneuf au XVIIe et XVIIIe siècles (périodes étudiées par l'abbé L.C.) mais qui montre aussi qu'à cette époque, la profession de notaire était beaucoup plus répandue que de nos jours. Ceci tenait au fait que nos aïeux avaient la passion des " actes " et que la moindre circonstance de la vie était prétexte à des écrits établis sur parchemin et revêtus de nombreuses signatures aux paraphes compliqués.

Pour revenir à mon lointain ancêtre Nicolas, il ne semble donc pas qu'il ait eu une situation de premier plan à Mâchecoul.

Toutefois, deux faits donnent à penser qu'il avait acquis une situation sociale d'une certaine importance et une certaine fortune :

- son mariage avec Françoise Pouvreau, fille de Julien Pouvreau, vieille famille de Mâchecoul

- son acquisition de la terre noble de la Brosse en Fresnay, comme dit plus haut.

Il est à rappeler que l'acquisition d'une terre noble par un roturier ne conférait pas à ce dernier l'accès à la noblesse (voir du Puy, op. cit.) mais cela permettait (ou n'empêchait pas) les acquéreurs de se gratifier sur les actes du titre de " noble homme ". C'était là le premier pas vers la " noblesse d'usurpation " - premier pas non sans danger parfois mais qui pouvait permettre après cent ans " d'exercice sans trouble " de s'intégrer à la noblesse. Du Puy de Clinchamps explique fort bien tout ceci dans son petit ouvrage. Il semble en ressortir que Nicolas, comme tous les bourgeois aisés de son temps, visait à la noblesse - ce qui se comprenait fort bien si l'on se rappelle qu'en ce temps c'était là non seulement une satisfaction de vanité (ce qu'elle est de nos jours purement devenue) mais encore la source de bénéfices financiers tangibles : exemption de certains impôts - et la possibilité d'accéder à certaines charges, de faire entrer ses enfants dans certaines institutions, etc… " 

Manoir de la Brosse /  Fresnay-en-Retz /  Propriété de la famille Goullin, de 1676 à la fin du 18° siècle.  

 
  

(Return to the top)

 

 

 

 

 Les GOULLIN de Provence

 

Cette branche des GOULLIN est probablement rattachée aux autres familles GOULIN de cette région.

Antoine Victor GOULLIN (né avant 1762) - décédé le 25 messidor an 7 à Marseille, époux de Françoise NATTE. Il a eu au moins un fils Jean Antoine GOULLIN (qui suit).

 

Jean Antoine GOULLIN (fils du précédent) né le 9 septembre 1786 à Aix-en-Provence.

Entre septembre 1807 et décembre 1813, il a été chirurgien dans le corps d'observation de la Gironde, puis chirurgien et officier de santé dans la marine royale Il est probablement l'auteur de divers ouvrages médicaux conservés à la Bibliothèque Nationale de France.

Il a épousé en 1ères noces Flore LEMARCHAND le 12 mars 1817 à Marseille puis en 2nd noces Sophie JANSAUD. De ce second mariage est né Eugène GOULLIN (qui suit).

Il a été décoré de la médaille de Ste Hélène attribuée à tous les soldats ou officiers ayant combattu dans les armées de Napoléon et encore vivants en 1857 (450 000 hommes).

 

Eugène GOULLIN (fils du précédent) est né le 29 novembre 1833 à Marseille.

 


  

(Return to the top)

 

   

 

 

 

 

 

 

Les autres GOULLIN de la région du Pays de Retz

 

 

 

Autres GOULLIN de cette région ayant laissé une trace dans l'histoire locale

 Alexis GOULLIN (ou Goulin), né à Machecoul (La Trinité) vers 1730, fils de Jean Goullin et Mathurine MERLET, a épousé Louise POUVREAU à Ste Pazanne et s'est intallé à Nantes (paroisse de St Nicolas). Il a eu une fille Marie GOULLIN qui a épousé Mathurin MAVIONAU à Machecoul (Trinité) le 3 août 1761. 

 

 Michel GOULLIN (ou Goulin), né à Saint-Luminé-du-Coutais vers 1770, cultivateur, un des combattants des Challans, entré à l'hospital de Machecoul le 13 avril 1793, condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Machecoul le 26 avril 1793. Il est issu de la seconde branche plus modeste des GOULLIN de la région nantaise.

 

GOULLIN (J.-A.) Auteur d'un ouvrage sur "La Mode sous le point de vue Hygiénique, médical et historique. " - Paris 1846 -

Résumé : La Mode sous le point de vue Hygiénique, médical et historique. Ou conseils aux dames et à la jeunesse. Par l'auteur de la Méthode résolutive pour la guérison sans opération des maladies des yeux, même de celles réputées incurables, auteur du Traité d'Hygiène des yeux, etc... Paris, chez l'auteur, rue St-Honoré, 1846 In-12, 252pp. Excellent exemplaire, 1/2 reliure maroquin vert, dos lisse, filets fleurons et titre dorés. Ouvrage rare et curieux qui examine d'un point de vue médical les méfaits de la mode, et donne des recettes pour y remédier. Très bel exemplaire, bien relié et très frais intérieurement. - Prix : 119 €

 


  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres GOULLIN non rattachés

 

Alexandre Alfred Louis Goullin, né vers 1828 à ..........? , fondeur, domicilié rue Sedaine à Paris 11e, décédé le 26 novembre 1888 à l'âge de 60 ans. Il n'a pu être rattaché aux GOULLIN de Bretagne.

Un certain GOULLIN, candidat républicain à la députation dans l'arrondissement de Paimboeuf en 1877

et aux USA ...

E. A. Goullin  "Headstone Inscriptions: Town of Old Saybrook, Connecticut to 1934" as part of the Charles Hale Collection, 1934. The complete Collection may be found at the Connecticut State Library. 115 pp including surname index. REF 929.4 HEA CASE.   


  

(Return to the top)

 

 

 

 

 

 

  Sources sur la généalogie des Goullin :

 

- Etudes historiques sur le Pays de Retz, presse locale, 1964-1970 in 4°-73
Abbé J.L. Le Clainche, p75.

- Notice concernant la famille GOULLIN de Nantes (Alfred Lallié - 1865).

- "Bourgneuf jadis" de Le Clainche, imprimerie Lussaud à Fontenay (85)

- "Bio-bibliographie Bretonne" par De KERVILER - (bibliothèques de Nantes et de Vannes)

- Archives rassemblées par les descendants actuels de la famille GOULLIN
(Benoît GOULLIN de Vannes et Bruno GOULLIN de Nantes)

- Archives de la Loire Inférieure : E 606, B 344 et 2279

- Archives d'Ille et Vilaine : C 1238, 1404, 1435, 1438, 1614

- Livre doré, I, 407, 411

- Mellinet, Commune et Milice V 156, 162 à 164, 226 à 23

- Revue de Bretagne et de Vendée : 1865, II, P 221

- Confrairie du Saint-Esprit de Machecoul p 36 et 37

 

(Return to the top)